• Précommande
  • Nouveau

S'endort-on dans nos rêves - Tony Locko alias Antilopsa - Livre broché

18,90 €
TTC

Oeuvre poétique et onirique traduite en japonais signée Tony Locko, alias Antilopsa rappeur mythique du groupe ATK

S’endort-on dans nos rêves : œuvre poétique et onirique traduite en japonais signée Tony Locko, alias Antilopsa rappeur mythique du groupe ATK.
Dans S’endort-on dans nos rêves, Tony Locko nous propose un voyage poétique entre rêveries et pensées déclamées aux heures où la colère s’exprime. À travers ses écrits, Tony Locko nous ouvre les portes d’un monde fantasmagorique et imprenable qui nous bouleverse et nous questionne.
«Lecture contemplative et émouvante. Des mots dictés par une sensibilité éclairée et puissante, un esprit universel.» Gassia Artin (archéologue et auteur)

Quantité

Dans S’endort-on dans nos rêves, Tony Locko nous propose un voyage poétique entre rêveries et pensées déclamées aux heures où la colère s’exprime. À travers ses écrits, Tony Locko nous ouvre les portes d’un monde fantasmagorique et imprenable qui nous bouleverse et nous questionne.

«Lecture contemplative et émouvante. Des mots dictés par une sensibilité éclairée et puissante, un esprit universel.» Gassia Artin (archéologue et auteur)

« Lecture contemplative et émouvante. Des mots dictés par une sensibilité éclairée et puissante, un esprit universel. » Gassia Artin (archéologue et auteur)

Reconnu dans le monde du rap français pour sa dextérité poétique et son art de manier la langue de Molière, la passerelle vers le monde littéraire semblait inéluctable pour Tony Locko. C’est sous la forme d’un recueil de poésies traduit en japonais que Tony Locko partage son amour des mots et son attrait pour le continent asiatique. « J’ai toujours été attiré par le continent asiatique, l’univers japonais, sa culture et son ésotérisme en particulier. M’étant réinventé sous les traits du Shogoun[1] Noir - Shogoun pour le Japon, Noir pour l’Afrique, j’explore cette manière de faire référence à mes racines culturelles, mes influences et mes inspirations. Dans cette œuvre littéraire, j’ai tenu à faire traduire mes textes en japonais pour le côté graphique des Kanji[2], son esthétique que j’apprécie beaucoup visuellement et pour accentuer la profondeur de mon propos. » nous explique-t-il.



[1] SHOGOUN général en chef du Japon entre 12e et 19e siècle

[2] Caractère de l’écriture japonaise emprunté au chinois.

Commentaires (1)
Note